Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

nagari

nagari

définition : nagari

La devanagari, du sanskrit , est une écriture alphasyllabaire utilisée pour le sanskrit, le prâkrit, le hindi, le népalais, le marathi et plusieurs autres langues indiennes. C’est une des écritures les plus employées en Inde du Nord et au Népal.

== Histoire == === Origine === Comme la quasi-totalité des écritures indiennes, la devanagari descend de l'écriture brahmi, plus précisément de l'écriture gupta.

On retrace les origines de la devanagari autour du , vraisemblablement comme une modification du siddham. Elle remplaça peu à peu l'écriture sharda dans une grande partie du nord de l'Inde.

La devanagari est maintenant l'une des écritures les plus employées de l'Inde, étant majoritairement utilisée pour écrire le hindi, langue de loin la plus parlée en Inde. Le hindi écrit en devanagari est également une langue officielle de l'Inde, il en est de même pour le népalais écrit en devanagari, « langue de la nation » du Népal. Cette écriture sert aussi à écrire entre autres le marâthî et le sindhi. Traditionnellement, dans le nord de l'Inde, c'est avec elle qu'on écrivait le sanskrit ; * : féminin de , citadin. Ce mot qualifie donc cette écriture de « citadine divine ». Le nom peut aussi être abrégé en « nagari ».

== Caractéristiques générales == [[Fichier:Varanasi Transparente.png|thumb|Affichage commercial utilisant la devanagari (ici à Varanasi).]] La devanagari s’écrit horizontalement, de gauche à droite, ne fait pas de distinction entre majuscules et minuscules. Elle est reconnaissable à la barre horizontale continue sous laquelle sont attachés les caractères. Cette barre s'interrompt brièvement pour certains caractères ouverts en haut. Elle est également interrompue entre les mots dans les langues modernes mais peut recouvrir plusieurs mots d'affilée en sanskrit dans le cas des composés et des sandhi. Dans l'écriture manuscrite, la barre est tracée après avoir écrit un mot en entier.

Elle utilise maintenant les mêmes signes de ponctuation que l’alphabet latin, sauf parfois pour les fins de vers et de phrases dans l’écriture traditionnelle. Il existe des variantes pour certains caractères.

C'est une écriture quasiment phonétique, où un symbole représente toujours le même phonème, même s'il existe quelques variations d'une langue ou d'un dialecte à l'autre. L'unité de base — appelée akshara (du sanskrit , signifiant « lettre, caractère ») — est constituée soit d'un groupement d'une ou plusieurs consonnes consécutives éventuellement suivies d'une voyelle, soit d'une voyelle seule. Lorsqu'une voyelle suit une consonne, elle est représentée par un signe diacritique attaché à cette consonne. Lorsque plusieurs consonnes se suivent, elles sont représentées par une ligature. L’akshara constitue souvent, mais pas toujours, une syllabe d'un mot ;Texte en transcription latine (IAST) : Sabhī manuṣyoṃ ko gaurav aur adhikāroṃ ke māmle meṃ janmajāt svatantratā aur samāntā prāpt hai. Unheṃ buddhi aur antrātmā kī den hai aur parspar unheṃ bhāīcāre ke bhāv se bartāv karnā cāhiye. ;Traduction en français : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

== L’alphasyllabaire ==

L'écriture devanagari différencie de façon fondamentale les voyelles des consonnes dans le fonctionnement de leur représentation.

=== Voyelles === [[Fichier:Devanagari matras.png|thumb|600px|La lettre क accompagnée des matras (en rouge) associées respectivement aux voyelles अ, आ, इ, ई, उ, ऊ, ऋ, ॠ, ए, ऐ, ओ et औ.]] Une voyelle peut être rendue par deux signes différents selon qu’elle suit une consonne (forme dépendante) ou non (forme indépendante) : * dans le premier cas, la voyelle dépendante est représentée par un signe diacritique — appelé matra (मात्रा) — qui peut être lié à droite, à gauche, en dessous ou au-dessus de la consonne après laquelle elle est prononcée ; * dans le second cas, la voyelle indépendante est une akshara à part entière.

(Beaucoup de glyphes ont une prononciation très différente selon les langues. Ils sont présentés avec "/" séparant les variantes.)

Les voyelles [u] et [uː] ne s'écrivent pas avec les matras habituelles quand elles suivent un र isolé (). Devant ह anusvara représente une nasale vélaire (अनुनासिक). Elle est rendue par un bindu ou un candrabindu. Dans ce cas, le point est à droite de celui-ci.

{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: 0; margin-left: 2em" |+ Exemples de voyelles nasalisées !Voyelle indépendante non-nasalisée !Voyelle indépendante nasalisée !Voyelle dépendante après प |- | अ || अँ || पँ |- | आ || आँ || पाँ |- | इ || इँ || पिंँ (पिं) |- | ई || ईं || पीँ (पीं) |- | ए || एँ || पेँ (पें) |- | ओ || ओं || पोँ (पों) |}

Exemple de distinction anusvara / anunasika * Hindi : पंचम [pɐɲc͡çɐm] / पाँचवाँ [pãc͡çβ̞ã] * Sanskrit : हंस [hɐ̃ns] / हँस [hɐ̃snɐ̙ː]

==== Autres signes diacritiques ==== La devanagari dispose d'autres signes diacritiques se plaçant après une voyelle : {| class="wikitable" style="text-align: center; margin: 0;; margin-left: 2em" |- !Diacritique (ici après ए) !Appellation !Fonction |- |एऽ || avagraha (अवग्रह) || align="left"|utilisé pour prolonger le son d'une voyelle (en marâthî, le signe marque explicitement la non-élision de la voyelle implicite en fin de mot, cette élision étant généralement implicite et non marquée) |- |एः || visarga (विसर्ग) || align="left"|est un sourd. Il est le plus souvent prononcée comme un coloré de la voyelle précédente assourdie. |}

=== Consonnes === [[Fichier:Varnamala devanagari in gujarati school.jpg|thumb|right|Pancarte dans une école indienne montrant les signes de la devanagari classés selon l'ordre classique (phonétique) généralement utilisé.]]

Lorsqu’une consonne n'est ni directement précédée ni directement suivie d’une autre consonne, elle est représentée par un symbole de base (forme pleine). Dans ce cas elle est prononcée suivie de la voyelle implicite , ou parfois prononcée sans voyelle du tout dans certains cas dans des langues comme le hindi.

Si la consonne est suivie du signe diacritique sanskrit virama (), aucune voyelle n'est prononcée.

La devanagari distingue les consonnes occlusives aspirées de celles qui ne le sont pas, et les dentales des rétroflexes. Par exemple ग्रामं = ग्रामम्.

==== Consonnes nouvelles ==== Pour transcrire des sons non-natifs de la devanagari, et d'autres sons qui n'existaient pas en sanskrit, certaines consonnes sont souscrites d'un point appelé nuqtā. {| class="wikitable" style="text-align: center; margin: 0; margin-left: 2em" |+ Quelques exemples de consonnes souscrites d'un nuqtā |- !Symbole !Transcription !Prononciation (API) |- | क़ || q || |- | ख़ || x || |- | ग़ || ġ || |- | ज़ || z || |- | ड़ || ṛ || |- | ढ़ || ṛh || |- | फ़ || f || |}

=== Combinaisons === [[Fichier:Devanagari ndra.png|thumb|Combinaison de consonnes regroupant dans l'ordre न (en gris), द (en bleu) et र (en rouge).]] Quand plusieurs consonnes sont prononcées d'affilée (sans voyelle intermédiaire), la devanagari utilise des combinaisons de consonnes qui regroupent plusieurs symboles de consonnes formant une ligature. Elle peut être soit une simple compression graphique des consonnes attachées entre elles, soit un glyphe entièrement nouveau. Elle peut être complétée d'une voyelle sous forme de matra classique qui s'applique à l'ensemble de la combinaison créée. {| class="wikitable" style="text-align: center; margin: 0; margin-left: 2em" |+ Exemples avec perte de la partie droite |- ! !! !! Combinaison |- | स || त || स्त |- | ब || द || ब्द |- | ष || य || ष्य |- | क || य || क्य |- | फ़ || त || फ़्त |}

==== Abréviation de la seconde consonne ==== Dans quelques cas, c'est la deuxième consonne de la combinaison qui est atrophiée, la première gardant sa forme initiale. Ainsi lorsque द est la première consonne d'une combinaison, la deuxième vient en général se coller en bas à sa gauche après avoir perdu son danda. Bien que bordée d'un danda, श peut prendre une forme spéciale — elle-même bordée d'un danda — quand elle est la première d'une combinaison et que la deuxième consonne est व, र, च ou न, la deuxième consonne venant alors se coller en bas à sa gauche. Cependant la forme habituelle avec une simple absence du danda peut se rencontrer également. {| class="wikitable" style="text-align: center; margin: 0; margin-left: 2em" |+ Exemples avec द, श ou ह en |- ! !! !! Combinaison |- | द || व || द्व |- | द || ध || द्ध |- | श || व || श्व |- | ह || म || ह्म |- | ह || व || ह्व |}

==== Le cas de र ==== La consonne र prend des formes très particulières dans les combinaisons.

Si elle suit une consonne munie d'un danda dans sa forme pleine, र est généralement représentée sous la forme d’un segment oblique accroché en bas à gauche du danda. Lorsque cette consonne précédente ne comporte pas de danda, र est représentée sous la forme d'un segment ou de deux segments obliques joints par le haut et attachés sous la consonne précédente en forme pleine (खड़ी पाई) ou purna virama (पूर्ण विराम) ||align="left"|marque la fin d’un vers en poésie ou dans un texte religieux, ou bien la fin d'une phrase |- |॥ || double danda||align="left"| marque de fin de paragraphe ou d’une strophe en poésie |- |॰ ||   ||align="left"| symbole d’abréviation placé après un akshara, la devanagari dispose de ses propres symboles pour ceux-ci : {|class="wikitable" style="text-align: center; margin: 0; margin-left: 2em" |- !Chiffre devanagari |० || १ || २ || ३ || ४ |५ || ६ || ७ || ८ || ९ |- !Chiffre arabe |0 || 1 || 2 || 3 || 4 || 5 || 6 || 7 || 8 || 9 |}

Ils sont empruntés à la brahmî.

== Variantes == En plus de légères différences esthétiques dans certains cas, la devanagari connaît d'importantes variations dans la représentation des symboles अ, आ, ओ, औ, ण et झ. {| class="wikitable" style="text-align: center; margin: 0; margin-left: 2em" |+ Variantes des symboles |- ! Forme courante !! Forme alternative |- style="background: white" | Fichier:Devanagari new a.jpeg || Fichier:Devanagari a old.svg |- style="background: white" | Fichier:Devanagari new aa.jpeg || |- style="background: white" | Fichier:Devanagari new o.jpeg || |- style="background: white" | Fichier:Devanagari new au.jpeg || |- style="background: white" | Fichier:Devanagari new jh.jpeg || Fichier:Devanagari old jh.jpeg |- style="background: white" | Fichier:Devanagari new n.jpeg || Fichier:Devanagari retroflex na alternate.png |- style="background: white" | Fichier:Devanagari l old.svg || Fichier:Devanagari l.svg |}

== Ordre lexicographique == De même que l'alphabet latin suit l'ordre alphabétique, la devanagari suit un ordre, notamment utilisé dans les dictionnaires.

On a d'abord les voyelles dans l'ordre अ, आ, ॲ, ऑ, इ, ई, उ, ऊ, ऋ, ॠ, ऌ, ॡ, ए, ऐ, ओ, औ, puis les signes de nasalisations (anusvara ou candrabindu) suivi de visarga, et enfin les consonnes dans l'ordre क, ख, ग, घ, ङ, च, छ, ज, झ, ञ, ट, ठ, ड, ढ, ण, त, थ, द, ध, न, प, फ, ब, भ, म, य, र, ल, व, श, ष, स, ह. Une consonne marquée d'un nuqta suit immédiatement la consonne non marquée.

== Références == === Notes ===

=== Références ===

=== Bibliographie === * (fr) Akshay Bakaya, Petit cahier d'écriture en hindi, Larousse, 2017 * * * * * * * * * * *

== Voir aussi == === Articles connexes ===

* Transcription de la devanagari * Transcription des langues indiennes * Écritures indiennes et informatique

=== Liens externes === * [http://www.lexilogos.com/clavier/devanagari.htm Clavier virtuel devanagari]

*

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article https://fr.wikipedia.org/wiki/Devanagari de Wikipédia

petites annonces gratuites